Catégories
Équipe 1

[VIDEO] Le RCT face à la presse

Ce mardi 05 juillet se tenait la conférence de presse de rentrée du Rugby Club Toulonnais. Pour l’occasion, Franck Azéma et Pierre Mignoni se sont présentés pour la première fois devant les journalistes.

Aux côtés de Bernard Lemaître et Laurent Emmanuelli, ils ont répondu à toutes les questions concernant la saison à venir.

Organisation, recrutement, excitation d’un nouveau challenge et bien d’autres sujets… retrouvez la conférence de presse en intégralité.

Catégories
Équipe 1

Présentation des recrues : les trois-quarts

À quelques jours de la reprise de l’entraînement pour nos Rouge & Noir, on fait le point sur les recrues du RCT pour la saison 2022-2023.

Après les avants, on continue avec les lignes arrières et cinq nouveaux arrivants. Le casting ? Deux champions d’Europe, un champion de France, l’un des meilleurs centres du Top 14 et un jeune à fort potentiel.

Waisea Nayacalevu (Centre)

C’est le gros coup de ce mercato pour les Rouge & Noir. Avec l’arrivée de Waisea Nayacalevu, le RCT attire tout simplement l’un des meilleurs centre du championnat de France. Titulaire avec le Stade français depuis près de 10 ans, le Fidjien est un dynamiteur. Il affiche aujourd’hui 170 matchs de Top 14 pour 67 essais et son palmarès parle pour lui avec un titre de champion de France (2015) et un Coupe d’Europe (2017).

Benoît Paillaugue (Demi de mêlée/Ouvreur)

Si le MHR est champion de France cette saison, il peut en partie remercier son numéro 9. Benoît Paillaugue a en effet livré des phases finales de haute volée avec le club héraultais pour enfin toucher le Bouclier de Brennus. Aujourd’hui, il arrive à Toulon et offre de nombreuses possibilités à Franck Azéma et Pierre Mignoni. Capable de jouer à la mêlée comme à l’ouverture, Benoît Paillaugue sera certainement un élément important du dispositif toulonnais cette saison. Surtout que ses qualités de buteurs ne gâchent rien.

Ihaia West (Ouvreur)

Le Néo-zélandais est un véritable métronome. L’ex-ouvreur de La Rochelle est un numéro 10 de talent. Garant de l’organisation de jeu des Champions d’Europe depuis quatre ans, il brille par ses qualités techniques et sa vision du jeu. Avec lui à Mayol, les lignes arrières et le public vont se régaler.

Jérémy Sinzelle (Centre/Ailier)

Il est de retour ! Si la plupart des recrues vont découvrir le Rugby Club Toulonnais, lui revient dans un club qu’il connait déjà. Le natif de Nice a démarré sa carrière professionnelle en Rouge & Noir. Parti en 2012, il revient dans le Var avec un titre de Champion de France (2015), une Champions Cup (2022) et un Challenge (2017). Leader sur et en dehors du terrain, il vient apporter son expérience et sa polyvalence.

Maëlan Rabut (Centre/Arrière)

Lui ne connaît pas encore le Top 14, mais va sauter le pas très vite. Formé à Massy puis passé par Vannes, Maëlan Rabut fait ses classes en Pro D2 depuis plusieurs années. 5 saisons grâce auxquelles il s’est affirmé comme un élément fort de ce championnat, capable d’évoluer au centre comme à l’arrière.

Catégories
Équipe 1

Où voir nos internationaux Rouge & Noir ?

Si la plupart des joueurs du RCT sont en vacances en attendant la reprise de l’entraînement en juillet, d’autres sont encore sur le pont avec leur équipe nationale respective.

L’occasion de faire un petit tour du monde pour faire le point sur nos internationaux.

France

On commence forcément par le XV de France avec un fort contingent de Toulonnais. Il sont six Rouge et Noir dans le groupe tricolore. Jean-Baptiste Gros, Christopher Tolofua, Swan Rebbadj et Aymeric Luc ont tous été appelés par Fabien Galthier pour affronter le Japon cet été.

Le sélectionneur a aussi décidé de faire de nouveau confiance à son capitaine Charles Ollivon, de retour en Bleu pour la première fois depuis sa blessure. Enfin, mention spéciale à Dany Priso, le néo-Toulonnais, qui a rejoint le XV de France après son titre de champion d’Europe et avant de rallier la Rade. Les Français doivent faire face au Japon a deux reprises en ce début de mois de juillet.

Afrique du Sud

Du côté des champions du monde, un Toulonnais aussi sera de la partie. Titulaire dès ce samedi face aux Pays de Galles, Cheslin Kolbe sera l’un des piliers de Johan Erasmus. Les Springboks affrontent le XV du Poireau pour trois test-matchs explosifs cet été.

Fidji

Dans le Pacifique, ils seront deux Toulonnais à défendre les couleurs des Fidji durant les matchs internationaux. Le premier, Juita Wainiqolo, connait bien le club puisqu’il nous a déjà régalé toute la saison à l’aile. Le second, Waisea Naycalevu, va le découvrir. Ses premiers pas à Mayol sont d’ailleurs attendus avec impatience.

Avant ça, il participera à la Pacific Nations Cup avec son équipe des Fidji. Il en sera même le capitaine lors du premier match face aux Tonga ce week-end.

Argentine

Enfin dans l’hémisphère sud, direction l’Argentine avec la sélection de notre troisieme ligne, Facundo Isa. Les Pumas accueillent l’Ecosse à Buenos Aires lors de cette tournée. Isa commencera le premier affrontement sur le banc.

Georgie

Pour terminer, retour en Europe avec la Georgie, patrie de Beka Gigashvili. Le pilier droit toulonnais a été sélectionné dans le groupe des Lelos pour cette fenêtre internationale. Alors qu’il sort d’une victoire face aux Anglais avec les Barbarians britanniques, il n’est pas encore temps de se reposer pour  « Giga ».

La Georgie aura en effet trois rencontres cet été. Un programme chargé qui commencera par l’Argentina XV, l’équipe B des Pumas, avant d’enchaîner face à l’Italie pour terminer avec le Portugal.

Catégories
Équipe 1

[INSIDE] Revivez la folle fin de saison du RCT

Découvrez le tout premier inside tourné au cœur de l’équipe professionnelle du Rugby Club Toulonnais !

Ce reportage, baptisé « LA RECONSTRUCTION » et réalisé par les équipes médias du club, retrace la folle épopée de fin de saison des Rouge et Noir.

Durant plus d’une demi-heure, vivez de l’intérieur les grands moments qui ont rythmé les derniers mois de compétition des Toulonnais.

Du 8e de finale de Coupe d’Europe face à Trévise, jusqu’au dernier match de la saison au Racing 92, en passant par la Fête du Rugby à Marseille ou encore l’épopée en Challenge Cup jusqu’à la Finale, vivez ou revivez chaque émotion avec l’équipe. 

Doutes, victoires, espoirs, frustration et ambition, assistez à la ReConsTruction du Rugby Club Toulonnais

Dès la saison prochaine, retrouvez de nouveaux contenus inédits pour partager ensemble la vie des Rouge & Noir au sein de la grande Famille RCT.

Catégories
Équipe 1

Le RCT face à Bath et Zebre en Challenge Cup 22-23

Ce mardi 28 juin à l’Aviva Stadium de Dublin (lieu des Finales Européennes en 2023) se tenait le tirage au sort des compétitions Européennes 2022-2023.

Positionné dans la Poule A, le Rugby Club Toulonnais affrontera en matchs aller/retour l’équipe Anglaise de Bath et la province Italienne de Zebre Parma.

En 2017-2018, le RCT s’était déjà vu confronté aux Anglais de Bath en phase de poule de la Champions Cup. Après une victoire au match aller 24-20 à Mayol, les Rouge & Noir s’étaient inclinés dans l’Ouest de l’Angleterre 26-21.

Plus récemment (la saison dernière), les Toulonnais s’étaient imposés face aux Italiens de Parme 28-14 à Mayol en phase de poule de la Challenge Cup.

Le Tableau des poules :

POULE A (adversaires entre parenthèses)
Glasgow Warriors (USAP, Bath Rugby)
RC Toulon (Zebre Parma, Bath Rugby)
Bristol Bears (Zebre Parma, USAP)
Connacht Rugby (CA Brive, Newcastle Falcons)
Cardiff Rugby (CA Brive, Newcastle Falcons)
CA Brive (Connacht Rugby, Cardiff Rugby)
Newcastle Falcons (Connacht Rugby, Cardiff Rugby)
Zebre Parma (Bristol Bears, RC Toulon)
USAP (Glasgow Warriors, Bristol Bears)
Bath Rugby (Glasgow Warriors, RC Toulon)

POULE B (adversaires entre parenthèses)

Scarlets (Aviron Bayonnais, Cheetahs)
Section Paloise (Dragons, Cheetahs)
Wasps (Aviron Bayonnais, Dragons)
Lions (Stade Français Paris, Worcester Warriors)
Benetton Rugby (Stade Français Paris, Worcester Warriors)
Stade Français Paris (Lions, Benetton Rugby)
Worcester Warriors (Lions, Benetton Rugby)
Dragons (Section Paloise, Wasps)
Aviron Bayonnais (Scarlets, Wasps)
Cheetahs (Scarlets, Section Paloise)

Dates de la saison 2022/2023
Journée 1 : 9/10/11 décembre 2022
Journée 2 : 16/17/18 décembre 2022
Journée 3 : 13/14/15 janvier 2023
Journée 4 : 20/21/22 janvier 2023
Huitièmes de finale : 31 mars/ 1er /2 avril 2023
Quarts de finale : 7/8/9 avril 2023
Demi-finales : 28/29/30 avril 2023
Finale de l’EPCR Challenge Cup : vendredi 19 mai 2023; Aviva Stadium, Dublin
Finale de la Champions Cup : samedi 20 mai 2023; Aviva Stadium, Dublin

Catégories
Équipe 1 Non classé

EPCR Challenge Cup : nos potentiels adversaires

Et si c’était la bonne ? Après un formidable parcours en Challenge Cup cette saison, le RCT s’est une nouvelle fois arrêté aux portes du titre. De nouveau qualifiés pour cette compétition la saison prochaine, les Rouge & Noir se posent encore une fois comme candidat sérieux à la victoire finale.

À 13h ce mardi, se déroulera le tirage au sort de la compétition pour déterminer nos futurs adversaires lors de la phase de poule. Si les équipes seront réparties en deux poules de 10, chaque formation n’aura que deux adversaires qu’elle affrontera en aller-retour pour un total de quatre rencontres.

Avec une 8e place en Top 14 en 2021/2022, le RCT sera placé dans le chapeau 1, au même titre que la Section paloise, Glasgow, les Scarlets, les Wasps et Bristol. Cette position, lui donnera l’avantage de n’affronter que des équipes issues du chapeau 3. Et comme, deux clubs du même pays ne peuvent pas se rencontrer, les possibilités sont relativement réduites.

Ainsi, la liste des potentiels adversaires de Toulon n’est composée que de quatre équipes : les Dragons, Zebre Parma, Bath Rugby ou enfin les Cheetahs, l’une des deux équipes sud-africaines présentes pour la première fois dans cette compétition.

Parmi ces quatre clubs-là, le RCT en affrontera donc deux sur des confrontations aller-retour. À l’issue de ces quatre journée (les week-end des 10/11 et 17/18 décembre, ainsi que les week-end des 14/15 et 21/22 janvier), les 6 premiers de chaque poule (ainsi que le 9e et le 10e de Champions Cup) se retrouveront pour des phases finales.

À ce moment-là, retour à un format plus classique avec des huitièmes de finale, des quarts, des demies et une finale qui se jouera cette année à Dublin, le vendredi 19 mai 2023. Avec on l’espère une victoire pour le RCT à la clé.

Catégories
Équipe 1

Romain Poite officiellement Toulonnais !

L’arbitre international français Romain Poite vient de donner son dernier coup de sifflet officiel en cette fin de saison 2021-2022.

Après une immense carrière qui l’a vu officier lors de trois Coupes du Monde (2011, 2015 et 2019), de nombreux Tournois des VI Nations, Rugby Championship et bien entendu en coupe d’Europe et en TOP 14, Romain Poite a décidé de se lancer dans un nouveau challenge en rejoignant le Rugby Club Toulonnais afin d’épauler le staff technique.

À l’instar d’Alexandre Ruiz à Montpellier, le natif de Rochefort apportera ses compétences pour améliorer la discipline du XV Rouge et Noir en travaillant notamment sur l’attitude des joueurs pour être conforme à la règle.

Élu à six reprises meilleur arbitre français, Romain Poite aura l’ambition, dans ce nouveau rôle, d’accompagner le RCT jusqu’aux sommets du rugby français et européen.

Engagé avec le club Rouge & Noir pour les deux prochaines saisons, Romain Poite rejoint le Campus RCT dès cet été. Il fera partie intégrante du staff de Franck Azéma et Pierre Mignoni en tant qu’entraîneur spécialisé, chargé de la discipline et de l’attitude au contact.

Bernard Lemaitre a exprimé sa satisfaction suite à l’accord trouvé avec Romain Poite : 

« L’arrivée de Romain Poite est une nouvelle pierre importante apportée à l’édifice que nous bâtissons pour les saisons prochaines. Il va apporter au staff de Franck Azema et Pierre Mignoni ses compétences pour faire entrer la complexité des règles dans la stratégie des matchs et de leur préparation. Romain Poite fait partie des tout meilleurs dans son domaine et constituera ainsi un atout supplémentaire pour atteindre les objectifs importants que nous nous fixons pour les prochaines années. »

Romain Poite a également commenté son arrivée prochaine :

 » Je suis très honoré d’intégrer ce grand staff du RCT à compter de la saison prochaine. J’ai été ravi de ma rencontre avec le Président, Bernard Lemaitre, avec qui nous nous sommes rejoints dans la vision et la réflexion concernant mon poste. C’est aussi une grande opportunité pour moi de compléter ce magnifique staff doté de nombreuses excellences et expertises, mais aussi une opportunité de poursuivre ma passion rugbystique dans une nouvelle approche. Celle-ci me permettra de compléter mon expertise déjà pléthorique avec beaucoup d’humilité et de motivation.« 


Romain Poite

Né le 14 septembre 1975 à Rochefort (17)
Arbitre International Français (72 matchs , 3ème arbitre du monde le plus « capé »)
3 Coupes du Monde (2011, 2015, 2019)
2010-2021 : Tournoi des VI Nations
2012-2019 : Rugby Championship
2013, 2017 : Tournée des Lions Britanniques et Irlandais
6 fois meilleur arbitre du TOP 14 (2011, 2012, 2014, 2016, 2017, 2021)

Catégories
Équipe 1

Racing 92 – Toulon : l’aventure des Rouge et Noir s’arrête à Nanterre (21-16)

Après une désillusion en finale de la Challenge Cup, Toulon se déplaçait ce dimanche soir à Nanterre pour affronter le Racing 92, à l’occasion de la dernière journée de Top 14. Un match couperet pour les deux équipes. À la clé, une qualification dans les 6 pour le vainqueur et une fin de saison pour le perdant. Après 80 minutes de dur labeur, le Racing 92 se qualifie pour la suite de la compétition après s’être imposé face au Rugby Club Toulonnais.

Le RCT entame bien la rencontre et Louis Carbonel ouvre le score dès la 4ème minute de jeu avec une pénalité. Les Racingmen sont pénalisés en ce début de match et Louis Carbonel rajoute 3 points pour son équipe (9′, 0-6). Cependant, le Racing réagit rapidement grâce à Yoan Tanga qui marque le premier essai de la rencontre (14′, 5-6). Les équipes font jeu égal par la suite mais sur une action Rouge et Noir, Louis Carbonel joue au pied par dessus la défense de nos adversaires du jour et Duncan Paia’aua suit bien l’action et vient aplatir le ballon dans l’en-but des locaux (24′, 5-13). Quelques minutes plus tard le buteur Bleu et Blanc, Maxime Machenaud, réduit le score avec sa première pénalité du match (28′, 8-13). Mais ce sont les Toulonnais qui continuent d’imposer leur jeu, sans pour autant creuser l’écart. Le buteur Bleu & Blanc a l’occasion de rajouter 3 points avant la mi-temps mais tire à côté (39′, 8-13). Le score ne bouge pas et les 30 joueurs sont renvoyés aux vestiaires par l’arbitre.

Au retour des vestiaires, les Racingmen prennent le jeu en main et Antoine Gibert inscrit les premiers points de cette seconde mi-temps (46′, 11-13). Louis Carbonel lui répond dans la foulée (51′, 11-16) mais Nolan Le Garrec, qui venait de remplacer Maxime Machenaud, permet à son équipe de revenir à deux points des Rouge & Noir (54′, 14-16). Quelques minutes plus tard, Charles Ollivon écope d’un carton jaune après un placage en l’air sur Teddy Thomas et laisse donc son équipe à 14 pendant dix minutes (60′, 14-16). Les locaux profitent de cette supériorité numérique et Juan Imhoff marque le deuxième essai du Racing 92 (64′, 21-16). S’en suit trois échecs consécutifs au pied pour Nolan Le Garrec. Mais le temps passe et Toulon reste mené au score jusqu’au coup de sifflet final (80′, 21-16).

Malgré une fine de saison en boulet de canon, les Rouge & Noir ne participeront pas aux phases finales. Merci à tous les supporters présents aujourd’hui à la Paris Défense Arena et aux joueurs qui nous auront fait vibrer tout au long de leur remontée au classement.

Catégories
Équipe 1

Racing 92 – Toulon (J26 – TOP 14 ) : la composition toulonnaise

Le Rugby Club Toulonnais affrontera le Racing 92 ce Dimanche 5 Juin 2022 à 21h05 à la Paris La Défense Arena pour la 26ème journée de Top 14 !

Découvrez sans plus attendre le XV de départ pour ce match :

24 – Yanis Boulassel, 25 – Florian Fresia, 26 – Kieran Brookes, 27 – Cornell Du Preez, 28 – Adrien Warion,
29 – Jules Danglot, 30 – Atila Septar.

Absents blessés
Théo Dachary (genou), Julien Ory (coude).




Catégories
Équipe 1

Racing 92 : des phases finales avant l’heure

Cette fois-ci, rien ne sert de calculer. L’équation est simple : une victoire et le RCT est en barrages, une défaite et c’est la fin de saison. Pour le Racing, le schéma est à peu près le même. Seule une défaite de Toulouse à domicile face à Biarritz pourrait les sauver d’une élimination en cas de défaite. Autant dire que les Racingmen sont aussi dans l’obligation de l’emporter.

C’est donc un véritable 8e de finale que vivront les deux équipes dimanche soir sur la pelouse de Paris La Défense Aréna. Alors que les Varois doivent se remobiliser après la désillusion de la finale au Vélodrome, focus ici sur l’adversaire du week-end.

La stat : 640

C’est le nombre de points qu’a inscrit le Racing 92 en Top 14 depuis le début de la saison. Un total qui en fait la meilleure attaque du championnat. Les Franciliens marquent en moyenne 25.6 points par match. Un danger qui peut venir de derrière avec des joueurs comme Juan Imhoff (8 essais) et Teddy Thomas (6 essais) ou de devant avec Camille Chat (5 essais) et Wenceslas Lauret (5 essais) par exemple.

Et si on ne regarde uniquement les matchs à domicile, la moyenne grimpe encore. En 12 rencontres à La Paris Defense Arena en Top 14, les Racingmen ont inscrit pas moins de 32 points par match. Ils affichent un bilan de 10 victoires pour seulement 2 défaites. En championnat, seuls Montpellier et Bordeaux sont venus s’imposer sur leur pelouse.

Les joueurs à suivre : Gael Fickou

Il y a des joueurs qu’on ne présente plus. Gaël Fickou en fait partie. À seulement 28 ans, Gael Fickou est déjà dans la catégories des éléments les plus expérimentés de notre championnat. Il faut dire que ses statistiques parlent d’elles-mêmes. Dimanche, il devrait disputer son 162e match de Top 14. Depuis près de dix ans, il a fait le bonheur du Stade toulousain, du Stade français et du Racing 92 depuis la saison dernière.

Le staff ne s’y trompe pas et l’aligne dès qu’il le peut. Entre le championnat, la Coupe d’Europe et l‘Équipe de France, Gaël Fickou a disputé 26 rencontres cette saison, dont 25 titulaires. Aussi à l’aise avec Virimi Vakatawa qu’Henry Chavancy, il est le point d’ancrage au centre de l’attaque des Racingmen. Les Toulonnais espèrent maintenant que celui qui est né et qui a grandit dans le Var ne leur joue pas un mauvais tour.

L’homme fort : Laurent Travers

Longtemps, il a formé un duo avec Laurent Labit. Les deux hommes ont même remporté un titre ensemble en 2016 (face à Toulon en finale…). Depuis, Labit est parti en Équipe de France, mais Travers maintient le rythme. C’est simple, depuis 2013 qu’il est au club, il a toujours réussi à qualifier son équipes pour les phases finales de Top 14.

Des performances auxquelles il faut rajouter trois finales de Champions Cup (2016, 2018 et 2020). En bref, le Racing 92 version Laurent Travers fait partie des équipes les plus régulières du Top 14. Les éliminer de la course aux playoffs ne sera pas une mince affaire pour le RC Toulon.

Les dernières confrontations : laver l’affront du match aller

Au cœur de l’automne, le Racing 92 était rentré d’un déplacement dans le Var avec une victoire (20-27) qui avait fait mal aux Toulonnais. Ce déplacement à Paris La Défense Arena dimanche sera l’occasion de remettre les compteurs à zéro.

Surtout qu’aller gagner à Nanterre, les Rouge et Noir savent le faire. L’an passé, il avait fait chuter le Racing 23-29 sur leur propre pelouse synthétique. Il n’y a plus qu’à réitérer l’exploit dimanche. Au total, sur 42 confrontations depuis la saison 2000-2001, Toulon l’a emporté à 22 reprises, pour 19 défaites et un match nul.

16 Octobre 2021 : RC Toulon 20-27 Racing 92
6 Mars 2021 :
RC Toulon 25-21 Racing 92
17 Janvier 2021 : Racing 92 23-29 RC Toulon
15 Septembre 2019 : RC Toulon 32-29 Racing 92
5 Janvier 2019 : Racing 92 22-13 RC Toulon