Catégories
Jeunes

Équipes de jeunes et féminines du RCT : une saison prometteuse

Si les professionnels du RCT nous ont fait vibrer jusqu’au bout cette saison, les équipes jeunes et féminines Rouge et Noir ont, eux aussi, eu leur lot d’émotions durant l’année. Malgré des résultats pas toujours au rendez-vous, le bilan général est très prometteur. Des M14 jusqu’aux Espoirs, en passant par les équipes féminines, on fait un point sur la saison qui s’achève.

Espoirs

Le moins que l’on puisse dire est que la saison a été mouvementée du côté des Espoirs. Un début compliqué, un changement d’entraîneur et beaucoup de blessures chez les joueurs cadres, ils ont vécu les mêmes complications que les pros. Mais comme les pros, ils ont beaucoup mieux finit l’année avec de bons résultats face à l’UBB ou Grenoble par exemple. Il termine avec une 9e place et un maintien en poule 1.

M14

Chez les plus jeunes, les bonnes performances ont été au rendez-vous cette année. Avec une augmentation de près de 30 % des effectifs en école de rugby, l’émulation est totale au Rugby Club Toulonnais. Une bonne dynamique qui s’est poursuivie jusqu’aux M14 qui ont terminé leur saison par une très belle 3e place lors du Super Challenge (photo ci-dessus).

Féminines

Chez les filles, l’objectif maintien a été réussi que ce soit chez les Cadettes ou les Seniors. Les jeunes ont su empocher les deux victoires qu’il leur fallait pour rester au plus haut niveau français. Tandis que les Seniors, actuellement en Fédérale 1 finissent la saison à une 8e place qui leur assure de s’éviter la relégation.

Alamercery

Chez les M16, la saison a offert aussi beaucoup de promesses. D’abord parce que l’équipe a réussi la performance de se qualifier en playoffs pour aller se frotter aux meilleures équipes de France dans cette catégorie telles que Toulouse, Lyon ou encore Massy. Et malgré une dernière place de cette poule haute, l’espoir est de mise avec un état d’esprit irréprochable et de beaux motifs d’espoirs.

Goderman

Enfin, du côté des Goderman, la phases finales a été manquée de peu en fin de saison. Il n’en reste pas moins que le bilan est bon. Notamment grâce à un travail entrepris avec les clubs de la Métropole. Le Rugby Club La Valette Le Revest La Garde Le Pradet, le Rugby Club de la Vallée du Gapeau ou encore l’Union Sportive du Mourillon par exemple ont permis à plusieurs joueurs de jouer sous double licence.